Pourquoi cette école ?

Depuis toujours, les civilisations et les différents peuples ont su conserver des espaces de sens et de profondeur – par la méditation, la prière, la ritualisation etc – apportant cette nécessaire reliance à un « monde agrandi » afin de pouvoir ensuite être au service de la collectivité, dans le monde de tous les jours.

Cela a toujours été de l’ordre de la normalité. Mais ces espaces se sont perdus et manquent douloureusement à notre époque ! Christiane Singer (2014) mentionne avec justesse qu’il n’y a jamais eu dans le passé des civilisations comme la nôtre, pour lesquelles les critères principaux qui les décrivent sont l’argent, la réussite, la matérialité et la croissance à tout prix.  Elle mentionne également la nécessité de recréer des lieux de résistance pour aller à l’encontre de la mentalité généralisée, pour percer jusqu’à cette immensité du réel et cesser d’oublier qui nous sommes.  Comme le dit si bien Raymond Lemieux (2018) : «L’effondrement des systèmes culturels de sens que proposaient les sociétés traditionnelles ne signifie pas pour autant la fin des quêtes de sens. Bien au contraire, cette faiblesse et cet effondrement les dynamisent souvent. Elles prennent alors des chemins inédits».

Nous observons à l’heure actuelle plusieurs mouvements qui s’inscrivent dans ce besoin de trouver de nouvelles voies de passage, de nouvelles formes pour reconstruire un axe susceptible de répondre à notre soif de sens. Nous sommes portés par le besoin d’enrichir nos pratiques et nos vies, afin d’être en phase avec les questions urgentes de notre époque et afin de réinvestir nos existences de l’essentiel. Nous trouvons également important de nous questionner sur les conditions dont nous avons besoin pour réaliser un tel projet dans des sociétés et des cultures comme celles du Québec et de l’occident. C’est portés par ces réflexions et animés d’une soif ardente de créer de nouvelles voies de passage que nous souhaitons concevoir et transmettre des pratiques actuelles, inclusives et partageables. De nouvelles pratiques transportant avec elles la mémoire de l’espèce, de notre collectivité, de nos traditions, mais aussi notre soif d’évolution et de créativité. C’est à partir de toutes ces réflexions et de ces constats qu’a émergé l’envie de créer l’École ESSENTIA et les formations que nous vous proposons.

«L’effondrement des systèmes culturels de sens que proposaient les sociétés traditionnelles ne signifie pas pour autant la fin des quêtes de sens. Bien au contraire, cette faiblesse et cet effondrement les dynamisent souvent. Elles prennent alors des chemins inédits».

Abonnez-vous à notre infolettre

Rejoignez la communauté d’Essentia et restez informés de toutes nos activités.

Votre abonnement est confirmé, merci!